Plus de vitesse = plus de précision ?

J’ai récemment reçu un appel téléphonique de Reinhard Lang. Reinhard Lang a obtenu le titre de champion d’Europe dans la catégorie F-Class Open en 2015, à Bisley (Royaume-Uni) ; c’est donc un tireur expert. Mais revenons à cet appel. Il m’a parlé d’une application .308 Win avec de la RS52 sur 300 m et se disait totalement conquis par la précision obtenue. Sans modification de la visée, 7 tirs présentaient une déviation de 22 mm en hauteur. La déviation latérale était encore plus réduite. Peu après, le tireur m’a fait parvenir sa formule :

Canon : Krieger avec pas de rayure de 11, 650 mm de long

Projectile : Berger Target Hybrid, 168 gr

Amorces : Federal Champion

Poudre : RS52, 43,8 gr

Longueur cartouche : 73 mm

Vitesse : 822 m/s (mesurée)

Lorsque j’examine cette formule, je suis frappé par deux choses. La longueur de la cartouche excède légèrement la valeur prévue par la norme CIP (ici : 73 mm ; CIP : 71,12 mm). Nous avons déjà disserté de l’importance de la longueur des cartouches dans d’autres articles. La seconde chose qui m’interpelle, c’est la charge modérée et équilibrée de 43,8 grains de RS52. En l’occurrence, on pourrait facilement ajouter 2 grains sans prendre de grand risque. J’en arrive ainsi au cœur de ma réflexion : une trajectoire tendue est-elle toujours synonyme de précision ? Mon impression : dans certains cas, oui, mais bien souvent, non. De notre point de vue, il faut toujours prendre en compte le système global composé de l’arme, de la munition et de la charge propulsive. Nous partons du principe que la charge propulsive, qui comprend l’amorce et la poudre propulsive, représente environ un tiers du total. Nous voyons souvent des formules qui fournissent des résultats très précis avec des charges modérées, et l’on rencontre à l’occasion des cartouches dont la précision laisse à désirer malgré une très forte puissance. Ces lignes se veulent un plaidoyer pour les poudres simple base (RS12, RS20, RS30, RS36, RS50, RS62), qui présentent certes une puissance légèrement inférieure, mais apportent tout de même une précision excellente.

Pour compléter mon propos, j’aimerais vous dire ce que je pense d’un calibre populaire, le 6.5 Creedmoor. Dans ce domaine, la RS60 garantit une trajectoire tendue, une puissance très élevée et une très bonne précision. Mais la RS62 est elle aussi très populaire, et a donné lieu à de très jolis relevés de tir. Une trajectoire tendue, avec une vitesse initiale élevée, peut donner des résultats positifs – mais ce n’est pas nécessairement le cas. Dans notre métier également, moins, c’est parfois plus.

J’espère que ces réflexions vous permettront de rendre vos munitions encore plus précises. Je vous souhaite bien du plaisir dans vos expérimentations et vos tirs.

Cordiales salutations de Wimmis,

Dominik Antenen